Mon Panier 0
Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

Ce mois-ci dans les vignes - Juin, partie 2

Rentrons donc à présent dans un cours de sexualité végétale (interdit au moins de 3 ans)

 

La grande majorité des espèces de vigne (exception faite, par exemple, de la vigne sauvage vitis vinifera subsp. sylvestris) produisent des fleurs hermaphrodites. Cela signifie que chaque inflorescence contient un organe et des gamètes mâles et un organe et des gamètes femelles (oui, les Hommes et les plantes se ressemblent finalement).

Ainsi, sur la fleur se trouvent 5 étamines (organes mâles), qui portent à leur bout un sac de pollen (gamètes mâles).

Sur la même fleur se trouve également un pistil (organe femelle), qui renferme un ovaire et des ovules (gamètes femelles).
 Schéma fleur vigneL’objectif de l’opération pour la vigne est de faire en sorte que le pollen, une fois libéré de ses petits sacs (appelées anthères) atterrisse sur le stigmate du pistil pour ensuite atteindre l’ovaire et féconder les ovules.

Comme tout cela se passe au sein de la même fleur, ce type de fécondation est appelé autogamie.

Evidemment, le pollen ne reste pas toujours dans la même fleur et est également dispersé par le vent (et les abeilles), il peut alors bien-sûr féconder d’autres fleurs sur d’autres plants de vigne (on parle alors de fécondation croisée).

Lorsque la phase de fécondation est terminée, on constate généralement que 50% des fleurs fécondées avortent. Les autres entament alors un développement qui conduira à une baie de raisin.

 

L’étape de transition entre fleur fécondée et future baie de raisin est appelée nouaison, et a généralement lieu en Juillet. Nous en reparlerons donc le mois prochain !

CoccinelleCe mois de Juin est donc riche en évènements, durant lesquels la Nature est (presque) seule maître. Le chamboulement qui intervient pour qu’un bouton floral devienne fleur, puis raisin est régulé par un nombre incalculable de facteurs naturels, qui contribuent à nous faire comprendre que nous sommes tout petits.

 

Tout ce processus naît d’un équilibre, qui par nature est à la fois instable et fragile, mais qui pour autant montre chaque année sa puissance, sa capacité d’adaptation et sa force de vie.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.