LE VIN BIO, QUESACO ?

Depuis 2012, un cahier des charges européen réglemente les vins biologiques. Un vin bio doit être produit suivant les principes de l’agriculture biologique tant dans la vigne, pour la production du raisin, que dans la cave, lors de la vinification.

Pour rappel, l’agriculture biologique est une méthode de production agricole qui interdit l’utilisation de la plupart des produits chimiques de synthèse, des OGM (organismes génétiquement modifiés) et la conservation des cultures par irradiation.

Mais c’est encore le Conseil de l’Union européenne qui en parle le mieux :

« La production biologique est un système global de gestion agricole et de production alimentaire qui allie les meilleures pratiques environnementales, un haut degré de biodiversité, la préservation des ressources naturelles, l'application de normes élevées en matière de bien-être animal et une méthode de production respectant la préférence de certains consommateurs à l’égard des produits obtenus grâce à des substances et des procédés naturels. »

Règlement (CE) N°834/2007 du Conseil de l’Union européenne 

Mais revenons au vin…

En gros, pour le vin, cela signifie qu’on n’utilise aucun traitement chimique ou insecticide dans les vignes, et qu’on limite considérablement l’utilisation de produits chimiques ajoutés au vin lors de la vinification.

Parmi les vins bio, vous êtes peut-être déjà tombés sur des vins « biodynamiques » ou « naturels » ; ce sont des vins pour lesquels la démarche biologique est poussée encore plus loin.

En France, en 2016, les surfaces bio ou en conversion représentaient 9 % du vignoble français, et chez Découverte Vins Bio, on est persuadé que ce chiffre ne demande qu’à augmenter, et que c’est grâce aux consommateurs que cela peut se faire.

Et oui, quand j’achète une bouteille de vin bio, c’est toute la filière que je soutiens ! J’encourage non seulement les producteurs bio à continuer, mais aussi les non bio à s’y mettre.

Et on tient le bon bout ! La preuve, entre 2015 et 2016, la consommation de vins biologiques avait progressé de 18,2 %, et elle a encore augmenté depuis.

Alors pensez-y ! On repère un vin bio grâce à ce logo, obligatoire à l’étiquetage.

Leave a Comment

Your email address will not be published.