Mon Panier 0
Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Total
Continuer mes achats Commander

La taille de la vigne : ce que vous avez toujours rêvé de savoir ! - Partie 3

La Taille étant une Institution, il existe ainsi des sous-variantes de modes de tailles pratiquées dans certaines contrées. Nous nous en tiendrons à la description des grands systèmes. Il y en a 3.

 Commençons par la plus renommée en France : la taille en Guyot (ci-contre, Guyot simple). La taille en Guyot nous vient de son savant créateur, le physicien et médecin Jules Guyot. Une pointure !

Une baguette portant entre 7 et 10 yeux est formé d'un côté et le courson (bois court) est formé de l'autre côté, avec seulement 2 yeux. Durant l'année, chaque oeil donne naissance à des rameaux et des grappes qui seront vendangés ! Année après année, le vigneron alterne donc la partie droite et gauche. En pratique, il coupe le vestige de la baguette (bois long) et garde entre 7 et 10 yeux sur ce qui était initialement le courson, qui a poussé pendant l'année (le courson devient donc bois long et inversement chaque année) !

La vigne prend ses aises grâce à une conduite en fil de fer appelée une palissage qui permet d'aligner les sarments des vignes, et plus tard les grappes de raisin. La taille en Guyot permet d'obtenir de bons rendements, d'aligner les grappes et ainsi faciliter les vendanges. De plus, les grappes bénéficient d'un ensoleillement optimal de par leur alignement.                                                                     

Ce système est largement répandu dans le Sud de la France. 

 

 La taille en gobelet, moins répandue utilisée également pour les arbres fruitiers. On laisse les sarments disposés de manière verticale, ce qui est plus "naturel". Les grappes se dorent moins au soleil mais sont par la même occasion protégés de températures trop élevées. Ce système, de taille dite courte, laisse peu d'yeux par sarment et donc un nombre de grappe limité à la sortie. La particularité de ce mode de taille est qu'il ne nécessite pas de palissage contrairement aux deux autres systèmes.

La taille en gobelet convient bien dans l'aire Châteauneuf-du-Pape, en Provence où la vendange se fait à la main et non avec la vendangeuse, les rangées de vignes ne nécessitant pas un alignement pile-poil pour la récolte du raisin.

 

La taille en Cordon de Royat, nous venant d'Ariège et connue dans le monde entier est également une taille courte, avec une charpente plus longue qu'en Guyot.

Cette technique consiste à laisser un bois long courir de chaque côté.

Cette méthode, utilisée par exemple en Champagne, nécessite un palissage de qualité pour éviter que la vigne soit endommagée par les liens qui la maintiennent. Cette technique permet un bon ensoleillement et une bonne aération des grappes.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.