LA VIGNE EN NOVEMBRE

Au début du mois, le vigneron vendange encore les raisins qui sont en surmaturation. Quand le raisin est à maturité, l'eau s'évapore et il s'assèche, ce qui augmente sa concentration en sucres. C'est le mode de production des vins moelleux et liquoreux.

 

Pour y arriver, plusieurs techniques sont possibles. Le Botris cinerea, qu'on appelle aussi « pourriture noble » est un champignon microscopique qui se développe sur les raisins à maturité et provoque leur dessiccation (dessèchement).

Le vigneron peut aussi pratiquer le passerillage sur souche ; il s'agit alors d'empêcher le développement du champignon pour pousser la maturation à son maximum. Le passerillage hors souche consiste à prélever les raisins et à les laisser sécher au soleil ou dans un local.

Enfin, l'hypermaturation, où l'on laisse le raisin geler avant de le cueillir, permet d'obtenir les vins de glace.

 

Ensuite vient le temps du repos. Les feuilles, après avoir pris leurs couleurs chatoyantes, tombent aux premières gelées, la sève descend et commence la dormance…

Leave a Comment

Your email address will not be published.